En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies [ou traceurs] destinés à mesurer son audience.
de Franche Comté

Les métiers de la forêt

Mis à jour le 21/05/2013

La forêt est omniprésente en Franche-Comté puisqu'elle occupe 41 % du territoire. Si elle permet d'agréables balades, elle est aussi le lieu de nombreux accidents, qui touchent les professionnels de la forêt, comme les affouagistes.

La cellule de réorientation professionnelle


La forêt franc comtoise fait vivre une importante filière « exploitation du bois » avec quelques deux milles professionnels exerçant des métiers réputés pénibles dans la forêt, métiers qui selon toute vraisemblance obéissent aux données socio professionnelles habituellement décrites en France, pour les ouvriers : victimes d'une «double peine» les ouvriers associent une vie plus courte et un nombre d'années d'incapacité plus important.
 
En 2008 le service Santé Sécurité au Travail de la MSA de Franche Comté interrogeait les Entrepreneurs de Travaux Forestiers par  questionnaire  :
85% des répondants considèrent leur métier de bûcheron comme « pénible »
La pénibilité du travail est source d'inquiétude pour 53% des répondants et la pénibilité de ce travail occasionne ou a déjà occasionné des situations de souffrance au travail pour 81,8% des répondants.
Un tiers des professionnels soit 33,4% de notre échantillon a déjà envisagé un arrêt prématuré de sa carrière.
 
Parralèllement à ce ressenti professionnel, nos statistiques mettent en évidence le plus haut taux de pathologie professionnelle (AT et Maladies Professionnelles) pour  les métiers de la forêt. A partir de l'âge de 40 ans, la fréquence des accidents du travail et les déclarations de maladies professionnelles augmentent plus vite.
 
Dans ce contexte socio professionnel local, dès 2009 notre objectif est de développer avec la profession une action qui associe, préservation du capital santé en soustrayant les professionnels de la pénibilité,  et maintien dans l'emploi  par le biais d'une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences des demandeurs.
 
La Cellule de Réorientation Professionnelle Préventive est ainsi crée début 2010. Ce partenariat avec la profession concourt à un fonctionnement multidisciplinaire. La cellule recueille les demandes des professionnels (Alain ROTH,Pro Forêt, 03 81 41 35 18) et définit avec eux les aménagements au travail qui leurs sont nécessaires. Dans certain cas, la réflexion commune peut  aboutir à envisager de nouvelles orientations professionnelles. La cellule travaille toujours dans le respect des orientations définies par les professionnels eux-mêmes.
 
L'expertise de cette cellule est fondée sur les préconisations médicales formulées par le Médecin du Travail, les conclusions du Bilan d'Entreprise confié à FACT(Franche Comté Amélioration des conditions de Travail, réseau ANACT) et les orientations émergeant du Bilan de Compétence individuel.


Plus d'informations sur la problématique des métiers de la forêt dans les documents à télécharger ci contre .